Artisan Numérique

/./artisan numérique/ A propos de ce site

Artisan Numérique n’est pas un blog, c’est marqué en haut. C’est site, un fourre-tout, un je-ne-sais-trop-comment-le-qualifier, dédié aux amateurs du bricolage numérique désireux de ne pas se laisser dicter leur manière d’utiliser leur ordinateur, ni quant ils doivent en changer.

Pourquoi donc ce site ?

Au menu de ces travaux du dimanche, tout (ou presque tout) ce qui touche à mon éternel apprentissage de Linux, Java, Drupal, etc.. Cela va donc des tutoriaux que j'essaye (en y arrivant j'espère) de rendre le plus didactique possible aux simples bloc-notes regroupant ce que je n'ai plus envie d'avoir à re-chercher, en passant par un panier de projets en cours plus où moins aboutis, mais toujours libres.

Alors oui, tout ceci est très, mais alors très centré sur Linux et le fait que je le soit moi-même n’y est sans doute pas étranger ;-). Car autant le dire dés le début, je n'apprécie guère les logiciels propriétaires et autres "windowseries" même s’il m’arrive de leur trouver quelques mérites.

Pourquoi ? Je imager cela en disant qu’il difficile de revenir au McDo après avoir dégusté un succulent confit de canard Bio fait maison... Cela sous-entend déjà que j’ai beaucoup consommé de win-burger dans une vie passée, à peu près dés qu’une souris a pus s’accrocher à un coût abordable sur un PC... S’en suivit prés de six ans de Bill Gates OS avec somme toute quelques satisfactions... ne connaissant rien d'autre. Puis un jour, voilà que je suis tombé sur cet article. Je devais avoir accumulé au fond une bonne dose de frustrations car le résultat fût un formatage le jour même de ma machine et l’installation d’une Mandrake. Mon premier Linux Ever !! C'était il y a maintenant 7 ans.

S’en suivi une longue période d’adaptation avec des moments bien douloureux, que seuls connaissent ceux qui réapprennent quelque chose de totalement nouveau. Et pour que ne se perde pas trop vite ce que j’apprenais, j’ai commencé à tout noter. D’abord dans des fichiers textes, puis plus tard sur un petit Wiki local. Jusqu’au jour où un ami, Freeflyer, m’a dit « Mais t’es conpas très malin, tu devrait mettre tout cela en ligne ». Ainsi naquit « Artisan Numérique », d'un ramassis de notes pris à la hâte ;-)

Voilà donc la raison d'être de se site, partager mes bidouilles avec le plus grand nombre en espérant faire avancer le grand édifice du libre.

le bonhomme derrière le clavier...

Alors pour commencer ce JE-isme, je dirais que je suis tombé dans la marmite de l'informatique à l'époque ou le PC n'existait pas et qu'Apple était un constructeur parmi tant d'autres, dans les années 80 donc. Ma première bestilole, à l'âge de 10 ans, était une TI-59c, puis vient un TRS-80 model 4, puis un Oric Atmos. Ce n'est que 7 ans plus tard que je monte mon premier PC, un 8086 à 3Mhz, écran ambre... une merveille ;-)

J'avoue que me concernant, l'informatique n'a jamais été décoréllée du développement. D'abord en BASIC comme il se doit, plus plus tard en Pascal/Delphi, puis enfin en JAVA. J'ai toujours pondu du code en somme jusqu'à en faire mon métier il y a 15 ans en tant qu'ingénieur en développement chez un éditeur, puis dans une SSII. Aujourd'hui professionnellement je me place plutôt en expertise technique et architecture logicielle sur les domaines Java/J2EE, architecture libres (et open source), Drupal, etc.

Licence

Tout ce qui se trouve ici est sous licence Creative Commons BY-SA. Si vous avez besoin de plus que cela, merci de me laisser un message (en commentaire, ici).

Crédits

Pour information ce site tourne avec les outils suivants :

  • Une distribution GNU/Linux Mandriva que j'utilise depuis maintenant près de 7 ans... Pourquoi changer ?
  • Et pour ce qui est du CMS, il s'agit de Drupal 6.3 quelque peu "agrémenté" dirons nous d'une bonne dizaines de modules perso. La base de données sous-jacente est une PostgreSQL.
  • Et comme on me le demande souvent, les icônes sont un set disponible ici.

Hébergement

La question m'a régulièrement été posée, ce site n'est plus hébergé chez moi comme à ses origines, mais sur une dédibox.