Artisan Numérique

/matos/golgoth/ Architecture domestique - La 1ière génération

A l'origine du projet, une idée assez simple. Combiner l'efficacité de Linux avec du matériel de récupération pour fabriquer un système compacte de plusieurs machines. Son rôle sera de faire office de NAS (stockage de données), serveur multimédia (audio et vidéo), serveurs Intranet et Externes (sites web hébergés), Services infrastructure (annuaire utilisateur, DNS, DHCP). Le tout dans un "boîtier" fait maison ;-)

La première version du Golgoth, que nous avons utilisé pendant un an était composé de 3 machines cachées dans un ancien placard. Deux serveurs et ma station de travail.

Le premier serveur animé par un simple PII tient assez bien la charge et héberge l'ensemble des fonctions de type serveur (mail, web, etc..). Le second serveur est un AMD underclocké à 800Mhz me permet de lire mes vidéos grâce à une carte MX400 très bon marché avec une sorti TV. Cette machine ne possède pas de disque dur et boot sur un convertisseur CompactFlash IDE qui permet à la machine de booter en second temps sur un partage réseau. Enfin la station de travail est un AMD 1.8Mhz avec 1Go de ram pour le développement Java.

Le système communique en Fast-Ethernet (100mb) en passant par un routeur/WIFI/ADSL (WAG54G). Le WIFI est sécurisé en WAP et n'autorise que certaines adresses MAC. Le routeur est quant à lui configuré en NAT.

D'un point de vue logiciel, que du libre. Mandriva sur l'ensemble des machines (y compris sur la machine multimédia). J'ai choisi ce système car c'est de loin le plus versatile. Je l'utilise avec bonheur sur un serveur sans interface graphique (le serveur PII) comme sur l'ordinateur multimédia avec une IHM light (IceWM) et sur mon poste de travail en KDE. Pour le serveur, du grand classique. Apache pour le web, Bind pour la résolution de noms, PostFix pour le mail, NFS/Samba pour les partages réseau, SSH pour les transactions sécurisées. J'ai aussi un serveur TomCat qui tourne sans douleur sur le PII (comme quoi, les légendes ;-) qui me sert principalement pour un WIKI.

Comme vous pouvez l'imaginer, même 3 machines, cela fait un certain volume. Dans la mesure où l'ensemble est dans le salon (on évite une soufflerie dans la chambre :) cela posait un certain problème. Mais comme je le disais en introduction, lorsque l'on commence à travailler avec Linux, on prends aussi l'habitude de trouver des solution qui sorte un peu du catalogue. Ici l'idée, fût simplement de virer les boîtiers... J'avais lu un article sur Google qui expliquait qu'à ses débuts le géant posait ses milliers de cartes mères sur des étagères. Mon idée fut donc de construire des étagères pour remplacer les boîtiers. Voulant quelque chose de modulaire, les "étagères" pouvait s'empiler comme des légos et me permettre de mettre en pile 3 machines sans soucis dans un minimum de place. La réalisation est en bois, et ne m'a donc pas coûté bien cher. Le tout est embarqué dans un placard. Vous pouvez en voir les photos (je rappelle que c'était une maquette :) Toujours est-il qu'il y a un an que cela marche 24/24 ainsi sans aucun soucis. Mais il y a cependant certains inconvénients à la méthode

Tout d'abord, l'option tout bois n'est pas extra d'un point de vue thermique. Résultat, je laisse la porte du placard entrouverte 90% du temps même si des aérations avaient été prévues. Le second problèmes sont les parasites. Le bois comme chacun sais les arrête bien peu et l'allumage des 3 étages simultanément fait purement et simplement disparaître PPDA et son journal de 20h. Ce n'est pas un drame mais c'est un peu ennuyeux. Surtout pour la fonction Télévision que j'avais prévu et qui du coup n'a jamais vu le jour. Ces problèmes ont été réglés avec la V2.