Artisan Numérique

/matos/fujitsu u810/ Debian Wheezy sur NetBook Fujitsu U810

Récemment, je me demandais si une tablette ne serait pas une bonne idée pour lire mes ebooks ou me mater mes vidéos plutôt que mon gros portable. Mais comme j'ai une sainte horreur d'acheter du nouveau matos "pour rien", je me suis dit qu'au fond, mon U810 et ses 5h d'autonomie ferait largement l'affaire pour ce genre d'usage. Me voilà donc reparti à reinstaller la bête à neuf, avec la dernière version de Debian. Preuve une fois de plus que l'obsolescence est bien plus souvent programmée dans nos têtes.

Présentation de l'U810

Architecture générale Ultra Mobile Platform 2007
CPU Intel Atom A100 - 800Mhz - 512kb cache - FSB 400Mhz
Mémoire 1Go DDR2 400Mhz
Northbridge Intel 945GM
Affichage panneau LCD 5"7 en 1024x600
Southbridge Intel 82801G (famille ICH7)
Audio 82801G et Realtek ALC262 (24bits 100db)
Disque dur Toshiba MK6028GAL - 60GO - PATA - UDMA 133 - 4200rpm
Lecteur SD OZ711MP1/MS1 d'O2 Micro - PCI
Ethernet Realtek 8101L 10/100 - PCI
WIFI Atheros AR5006EG - 802.11a/b/g - PCI - double antenne
Bluetooth Module Taiyo Yuden - USB (0c24:000f)
Écran tactile Module Sun Microsystems - 0430:0501
WebCAM Fujitsu F01 UVC - 640x480 - USB (05ca:1841)
Lecteur d'empreintes AuthenTec AES25010 - USB - 08ff:2580
Batteries 7.2V - 4 cellules 2600mAh ou 8 cellules 5200mAh
Dimensions 170x133x25
Poids 700g (avec la batterie 8 cellules)

Sorti en 2007, l'U810 (ou U1010 pour le marché asiatique) est un minuscule netbook de 170x133x25 mm3 pour 700g avec sa batterie 8 Cellules. Il dispose d'un écran tactile de 5"7 d'une résolution de 1024x600 ce qui reste aujourd'hui encore assez bon (237 dpi), d'un lecteur d'empreintes et d'un clavier à dome qui n'est pas sans rappeler celui de mon ancien Psion 5 MX avec en plus l'indispensable illumination par deux petites LED bleues. Mon seul regret est sa conception quelque peu idiote avec des combinaisons de touches pour des choses aussi basiques que les flèches de direction. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien si le clavier a été totalement repensé pour la génération suivante.

Installation de Debian Wheezy

L'utilisation d'une clef de stockage USB ne pause aucun souci avec cet appareil. Le seule passage délicat consiste à aller dans le BIOS et à inclure le démarrage sur clef USB en utilisant la touche x.

Côté Debian, il faudra utiliser une architecture i386 pour cette machine. Pour le reste, l'installation se passe sans soucis.

Une fois la Debian installée et démarrée, une grande partie du système est directement fonctionnel. Le processeur graphique est reconnu et le pilote gère l'accélération 2D et 3D. Les performances sont honorables pour une machines âgée de 7 ans, mais ne comptez pas lui faire manger de la HD. Le format DVD en revanche passe sans aucun problème ni réglage particulier. La sortie VGA externe fonctionne aussi très bien en passant par xrandr qui permet aussi d'opérer les rotations d'écran.

L'interface Ethernet est reconnue sans problèmes, ce qui permet de se connecter à la machine via SSH pour finaliser l'installation. La puce audio fonctionne sans soucis, que ce soit par le haut parleur interne comme par la sortie casque.

Côté gestion de l'énergie pas de bugs à signaler. La gestion des fréquence fonctionne comme il se doit, et le paquet pm-utils autorise la mise en veille simple (sudo /usr/sbin/pm-suspend) et par hibernation (sudo /usr/sbin/pm-hibernate).

En bref, une machine dors et déjà très utilisable. Mais c'est bien connue, avec GNU/Linux, c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleurs soupes.

Ceci étant dit, il y a quelques bidules qui résistent à l'installation standard. Voyons cela point par point.

WIFI

La bonne nouvelle est que pour une fois, la puce WIFI est parfaitement reconnue par le module ath5k et sudo iwconfig wlan0 indique bien la présence d'une interface fonctionnelle. Mais pour aller plus loin, il faut injecter un firmware propriétaire que Debian n'installe évidemment pas en standard. Nous devons ajouter les dépôts "non-libre" et installer le paquet "atheros-firmware". Ensuite, pensez à bien mettre le switch radio sur ON et redémarrez. Ceci fait, sudo iwlist wlan0 scanning devrait être bien plus bavard.

Petit détail cependant, une fois le wifi activé, le switch radio ne servira absolument à rien. Pour désactiver les emissions (en avion par exemple), vous devrez placer le switch sur OFF et redémarrer à nouveau.

L'autre option pour couper le wifi (outre désactiver le module dans le bios) est de faire un sudo iwconfig wlan0 txpower off. Mais après il faudra rebooter de toute façon pour le re-activer car même si vous replacez tx-power à 20dBm (valeur d'origine), le module refusera systématiquement de scanner à nouveau (wlan0 Interface doesn't support scanning : Network is down).

À noter enfin que le module ath5k ne semble pas désirer vous permettre de passer la puce en mode "économie d'énergie". Toute tentative de modification du paramètre power d'iwconfig se soldant par un Interface doesn't support scanning. Network down..

Linux et les portable, c'est toujours autant la panique...

Boutons Spéciaux

L'U810 dispose de plusieurs boutons spéciaux non reconnus par le kernel : les 3 boutons dans le cadre de l'écran, les 3 boutons prés de la souris, et le switch indiquant si l'écran est en mode tablette ou portable.

Tous ces boutons sont pris en charge par le module fsc_btns. Téléchargez la version 2.3.2 et décompressez-la. Ensuite, c'est du classique

gastonsudo aptitude install build-essential xorg-dev libhal-dev libxosd-dev linux-headers-3.2.0-4-common linux-headers-686-pae linux-kbuild-3.2 linux-headers-3.2.0-4-686-pae
gastoncd fjbtndrv-2.3.2
gaston./configure
gastonmake
gastonsudo make install

Une fois l'installation achevée, vous disposez d'un module fujitsu_tablet que vous pouvez charger en mémoire. Dés lors toutes les touches seront reconnues à l'exception de la touche "flèche gauche", j'ignore pourquoi.

Après libre à vous d'en faire ce que vous désirez en utilisant xmodmap ou encore xbindkeys.

Les lumières du clavier

Là rien de bien compliqué, tout est dans le kernel. Il suffit d'aller taper dans le fichier /sys/class/leds/fujitsu::kblamps/brightness. La valeur 255 allume, et toute autre valeur provoque l'extinction des feux.

L'écran tactile

La surface tactile de l'écran est gérée par une puce connectée en interne sur un bus USB. Dans le BIOS, il est possible de basculer cette puce en mode Touch Screen ou en mode Tablet. J'avoue avoir un peu de mal à comprendre la différence entre les deux. Toujours est-il que c'est le second qui est utilisé par Windows. Et sans rien faire, cela marchote comme ça peut avec xorg. On arrive à déplacer le curseur avec la le stylet mais ce n'est pas bien précis, c'est très lent, et surtout il semble que l'on perde toute sensibilité près des bordures. Et je ne parle même pas de ce que cela donne une fois l'écran retourné. En bref ce n'est pas bien utilisable.

Heureusement, un gentil s'est attelé à l'écriture d'un pilote qui va aller remplacer notre défaillant. Le module se compile sans problème sous Wheezy ce qui est déjà un petit soulagement. Ensuite il ne reste qu'à installer le tout par un sudo make install qui plante sur la fin... Rien de bien méchant cependant, il suffit d'ajouter une permission d'exécution sur le script d'initialisation du module par un sudo chmod +x /etc/init.d/fujitsu_touchscreen et de démarrer le service pour obtenir une un curseur très réactif, et précis sur tout la surface.

Le module est fournit avec un script de recalibrage (si nécessaire) et un autre permettant de se connecter sur le module fujitsu_tablet pour récupérer les infos de rotation d'écran et ajuster en conséquence. Il est aussi possible de faire tout cela par un petit script fournit, fujitsu_touchscreen_helper.

WebCAM

La aussi il faut installer un module externe.

gastonsudo aptitude install libusb-dev mercurial
gastonhg clone http://bitbucket.org/ahixon/r5u87x/
gastoncd  r5u87x
gastonmake
gastonsudo make install
gastonudo r5u87x-loader --reload
r5u87x firmware loader v0.2

Searching for device...
Found camera: 05ca:1841
Camera reports negative microcode state.
Sending microcode to camera...
Enabled microcode.
Camera reports microcode version 0x0103.

Successfully uploaded firmware to device 05ca:1841!
Reloading uvcvideo module...
Finished.
gastonmplayer -tv driver=v4l2 tv://

Et voilà.

Conclusion

Voilà donc un appareil vieux de 7 ans qui reprend du service et avec cela le plaisir de ne pas avoir à pourrir la planète un peu plus.