Artisan Numérique

/système/démarrage/windows/ La liberté dans la poche...

Windows est un environnement hostile dans lequel nous sommes parfois obligés d'évoluer, ne serait-ce que pour croûter... Et lorsque le dit Windows est en plus encorseté dans une politique de sécurité "rigoureuse", on se retrouve vite avec pour seul moyen de survie OutLook (aka "hors de ma vue") ou pire encore, l'Asinus horribilis, Internet Explorer.

Voyons donc comment s'en sortir sans crise de nerfs...

Vous avez dis "Sécurité" ?

Fort heureusement, la majorité des "politiques de sécurité" en entreprise oublient, sciemment ou pas, ce vilain port USB. Internet est bloqué jusqu’au ridicule, il y a des mots de passes pour toutes les ressources, le mail est filtré, etc., etc. Mais en revanche, il y a toujours moyen d’utiliser une clef mémoire, allez comprendre…

En pourtant, dans la série trou de sécurité, celui-là est assez énorme. Car vu la taille et la capacité des clefs modernes, il n'est pas un grand exploit d'embarquer incognito une bonne partie des bijoux de familles, et ce, dans un environnement totalement sécurisé... bref...

Personnellement, j'ai opté pour une clef sans mémoire mais lisant les cartes au format SD. Cette option présente pour moi deux gros avantages. D'un elle qui me permet de réutiliser les cartes rapides de mon appareil photo lorsque je ne suis plus en vacance (la majorité du temps, malheureusement). De deux, je peux en transport extraire la SD pour travailler certains documents sur mon Zaurus. Après c’est à vous de choisir votre option. Mais quelle qu’elle soit, une fois la clef formatée en FAT32 pour éviter les nœuds au cerveau, vous disposez d’un sympathique espace de stockage qu'il va falloir rentabiliser. Alors après y avoir coller la musique, des documents, les photos des gamins, pourquoi ne pas y mettre des applications ?

Les applications "portables"

Toujours dans la veine de la "sécurisation avec les pieds", non seulement 99% des postes de travail acceptent et montent sans broncher une clef mémoire non validée, mais qui plus est autorisent l'exécution de toute les applications s'y trouvant... Alors c'est bien compris hein ! Installer sur le disque dur, c'est mal, installer sur la clef mémoire, c'est bien !!!

Le seul "hic" c'est qu'une application Windows de base, ne peut s'empêche de semer ses petits sur environs tous les endroits les plus improbables disponibles sur un disque dur. Et elle a même une très nette inclinaison pour les coins où seul l'administrateur a le droit de mettre son nez : DLL dans System32, un petit coup dans la registry, etc... Du coup, sans les droit administrateur, même des choses aussi anodines que Paint Shop Pro, bloquent… C'est peut-être pour cela que les Administrateurs Système Windows (hum, pas facile à faire tenir dans un seul phrase sans s'étouffer...), se sentent bien à l'abri et laisse les clefs mémoire se monter sans brocher.

Manque de bol, c’était sans compter les applications dites "portables". Car ces logiciels là, sont propres. Ils ne touchent pas aux dossiers système de windows, ni à la registry, et globalement ne demande aucun droit d'administration pour s'installer (décompresser devrait-on dire) dans un dossier accessible à un utilisateur Lambda, et donc à fortiori sur sa clef mémoire.

De plus, lorsqu'on les exécute, ces applications ne sortent de leur dossier sous aucun prétexte, évitant ainsi aux données privées de finir exposées aux vues de tous.

Enfin, une fois les applications installées sur la clef, elles peuvent être exécutées sur n'importe machine équipée de Windows, directement et sans tracas.

Alors il existe toute sorte d'applications portables. Cela va de celles ont toujours fonctionnées ainsi comme les outils en ligne de commande, aux mastodontes comme Openoffice, Firefox & co qui ont été un peu modifiées pour coller au besoin, en passant par des projets plus ambitieux comme colinux qui nous promet dans un avenir proche la capacité de lancer l'OS au pingouin, directement sous Windows, sans émulateur, ni droit administrateur…

Le sources

Ok, maintenant que je vous sens prêt à remplir votre clef jusqu'au dernier bit, voici quelques sources intéressantes :

  • PortableApps.com. Vous y trouverez les poid lourds du genre : FireFox, Pidgin, ThunderBird, AbiWord, OpenOffice, etc.
  • TinyApps.org. Plus spécialisé dans les nano-softs qui ont toujours fonctionné en mode portable.
  • FramaKey. Un très bon répertoire des applications libres et portables en français par FraamaSoft.

Et ce n’est qu’un début, en cherchant applications portables sur gougueule, vous en trouverez sûrement beaucoup d'autres ? Mais rien que là, y'a de quoi faire…

Cygwin

Dans la série des applications portable, on oublie bien trop souvent cygwin. Pour ceux qui ne connaissent pas, cygwin est une couche d'émulation sous la forme d'une DLL (librairie), permettant de faire la colle entre Windows et les API linux. Il est ainsi possible de recompiler, avec Cygwin, une application Linux, quasiment pas modifiée, et de la rendre magiquement utilisable sous Windows.

Maintenant rassurez vous, il ne va pas être utilise de compiler quoi que ce soit à ce stade car Cygwin c'est aussi des tonnes de logiciels issus du monde Unix, prêt à l'emploi sous Windows. Il suffit pour cela de télécharger le fichier setup.exe sur la page d'accueil, de l'exécuter, de sélectionner un dossier sur votre clef mémoire. Et là s'affiche un grand choix d'applications prêtes à être installées. Cela va des utilitaires de base comme un bash (indispensable à la survie sous Windows !!), avec toutes les commandes qui vont bien, à du lourd comme Xorg, Gnome au complet ou encore KDE.

Une fois le tout installé sur la clef, il suffit d'aller à la racine de l'installation et lancer cygwin.bat pour se retrouver à nouveau dans ses charantaises.

Conclusion

Avec tout cela, vous devriez avoir de quoi monter une clef correspondant pile-poil à vos besoins qui fonctionne sans avoir à redémarrer la machine, directement et sans problèmes.