Artisan Numérique

système

Son propre serveur de courrier avec PostFix

Guide pratique pour mplayer

La magie du chroot...

Comment mettre en place sa téléphonie grâce à Asterisk

Partager son écran avec VNC et un simple navigateur WEB

Bureau Minimaliste - démarrage de session

parted est bien magique...

Des flux facilement accessibles grâce à feed2imap

Créer simplement un noeud multimédia

Passer d'un serveur Mandriva à un serveur Debian...

Les Conteneurs Linux

Coller deux machines ensemble avec synergy

Un serveur HTTP à usage unique pour transferer vos fichiers

Le partage de fichiers avec Samba

Automatiser la conversation avec son téléphone BlueTooth

Créer sa propre (mini) PKI

Pour sécuriser une connection à un serveur web (https), un serveur imap (imaps) ou tout autre client utilisant SSL ou TLS, nous avons besoin d'un certificat. Dans une première approche il est possible d'utiliser des certificat dits "auto-signés". Générés très facilement, il sont très pratique pour développer et tester un site sécurisé mais beaucoup moins s'agissant d'une utilisation régulière et publique, principalement à cause des avertissements de sécurité qu'ils génèrent sur l'application cliente. L'autre option est alors d'acheter un certificat auprès d'un tiers de confiance. Certificat qui vous permettra à votre tour d'en générer d'autres qui cette fois seront acceptés sans erreur.

La troisième voie développée ici, entre l'auto-signature et l'achat, consiste à créer sa propre autorité certifiante qui, une fois importée, par exemple dans un navigateur, se comportera exactement de la même manière que si vous l'aviez achetée. Au delà de la compréhension technique des mécanismes mis en jeu, cette approche est plutôt bien adaptée à une petite structure qui n'a pas le goût de payer un certificat et pour qui distribuer ou pré-installer une autorité ne pose pas de problèmes (nombre restreint d'utilisateurs, postes pré-installés, etc.).

Pour sécuriser une connection à un serveur web (https), un serveur imap (imaps) ou tout autre client utilisant SSL ou TLS, nous avons besoin d'un certificat. Dans une première approche il est possible d'utiliser des certificat dits "auto-signés". Générés très facilement, il sont très pratique pour développer et tester un site sécurisé mais beaucoup moins s'agissant d'une utilisation régulière et publique, principalement à cause des avertissements de sécurité qu'ils génèrent sur l'application cliente. L'autre option est alors d'acheter un certificat auprès d'un tiers de confiance. Certificat qui vous permettra à votre tour d'en générer d'autres qui cette fois seront acceptés sans erreur.

La troisième voie développée ici, entre l'auto-signature et l'achat, consiste à créer sa propre autorité certifiante qui, une fois importée, par exemple dans un navigateur, se comportera exactement de la même manière que si vous l'aviez achetée. Au delà de la compréhension technique des mécanismes mis en jeu, cette approche est plutôt bien adaptée à une petite structure qui n'a pas le goût de payer un certificat et pour qui distribuer ou pré-installer une autorité ne pose pas de problèmes (nombre restreint d'utilisateurs, postes pré-installés, etc.).

Mise en oeuvre de VMPlayer

Les contes et légendes du 64ième bit

Sauvegarde, Restauration et Synchronisation d'Evolution

Partager proprement des dossiers sous *NIX

Mettre en oeuvre des scripts Sieve dans Cyrus-Imap

Optimisation post-démarrage

Compiler un kernel monolitique

Gestion des paquets sous mandriva

Mise à jour des horloges

Les volumes et leurs alias

PAM, monter une partition au login

Chiffrer une partitition ou un dossier

Fixer les problèmes d'encodage

Saisir en "Tiếng Việt"

Préparation d'un GNU/Linux sur disque flash

lm_sensors, contrôle et monitoring

Hibernatus!!

Manipuler les images ISO

Decouverte de VirtualBox

Comment ne plus être tracé par Google Analytics

Comprendre les montages sous Linux